Début 2017, je me suis rendu à la célèbre Costa Del Sol, au Sud de l’Espagne, et j’y garde un très bon souvenir :)

Avec ses plages accueillantes et ses villages accrochés à la montagne, elle séduit aussi bien les familles en mal de « farniente » que les explorateurs avides de culture comme moi.L’Andalousie est une terre pleine de charme: un chaud soleil, une gastronomie colorée et des plages blondes, caressées par des montagnes culminant à plus de 3 000 m. Mais la région est surtout riche de traditions, mêlant influences orientales – héritées de plusieurs siècles de domination musulmane – et culture européennes dans de superbes décors hispanomauresques.

Une province à l’art de vivre festif, dont le flamenco et la corrida sont les plus riches expressions.

Costa del sol - Espagne - Carte

 

Sable fin et mélange des cultures

Avec 160 km de côtes, nonchalants rubans de sable bordés de palmiers ou criques enchâssées entre 2 falaises, la Costa del Sol a tout pour contenter le fan de bronzette.

La ville de Malaga a longtemps fait figure de simple porte d’entrée pour ces visiteurs préférant rejoindre les stations balnéaires voisines: la populaire Torremolinos ou la plus huppée Marbella, dont la marina voit défiler les yachts du monde entier.

En effet, le port de Malaga permet de voyager un peu partout, que ce soit en Espagne, en Europe ou encore au nord de l’Afrique. De nombreuses compagnies, comme Ok-Ferry, proposent de traverser la Mer Méditerranée au départ de Malaga, pour rejoindre le Maroc ou l’Italie.

Jeune et animée, Malaga tient aujourd’hui sa revanche sur ces voisines. N’hésitez pas à y passer une journée ou 2. Sa promenade de bord de mer, baptisée Palmeral de las Sorpresas pour ses pales blanches en forme de palmes qui abritent les promeneurs, s’est refait une beauté et s’imagine en Croisette.

Promenade du port - Malaga

Dans la ville, les ruelles piétonnes ondulent autour de la cathédrale de style Renaissance et d’une Alcazaba (forteresse maure) aux murailles ornées de céramiques précieuses. Elles servent aussi de fil rouge à une tournée des bars à tapas, que l’on dégustera avec un verre de vin. La ville produit d’excellents nectars, liquoreux et sucrés.

 

Des merveilles d’architecture mauresque

À l’Ouest de Malaga, Ronda n’a que faire de l’agitation culturelle de sa voisine. Son patrimoine historique lui suffit !
Elle est l’une des plus anciennes villes d’Espagne, et aussi l’une des plus spectaculaires.

Encerclée par les montagnes de la Serrania de Ronda, elle se dresse telle une vigie sur une falaise qui tombe à pic dan le rio Guadalevin. Un vertigineux ravin la coupe en 2. D’un côté, la cité historique d’origine maure, lacis de ruelles et de maisons blanchies à la chaux, dans la plus pure tradition andalouse; de l’autre, le quartier du Marcadillo et ses arènes de 1785. Car Ronda est le berceau de la tauromachie.

Plus à l’Est, Grenade rayonne sur les montagnes voisines de la Sierra Nevada, enneigées jusqu’à la fin du printemps. On se bouscule pour visiter son imposante Alhambra perchée sur une colline, chef d’œuvre de l’art Arabe en Espagne, au point de limiter l’accès à 6 600 personnes /jour.

La dynastie des Nasrides édifia ce palais entre les XIIIème et XVème siècle.

Depuis ces jardins raffinés, Grenade dévoile sa féerie. Là-bas le quartier de l’Albaicin, l’antique et blanche médina aux venelles pavées de galets et aux escaliers tortueux; plus loin, le centre historique enroulé autour de la cathédrale.

Enfin, la colline du Sacromonte, trouée de maisons troglodytes. Autrefois habitées par les gitans, elles abritent désormais des tavernes de flamenco qui s’emballent chaque soir au rythme des castagnettes. Olé ! :)

 

Une envie de farniente vous emporte à la lecture de cet article ?
Que pensez-vous de la Costa del Sol pour vos prochaines vacances ?
Répondez dans les commentaires ci-dessous !