Moins courues que la Toscane ou Ia Côte amalfitaine, les Pouilles n’en sont pas moins l’une des régions les plus attrayantes d’Italie.

Formant le « talon de la Botte« , elle compte notamment 834 km de côtes le long de la Mer Adriatique et la Mer Ionienne.
Petits ports de pêche, criques, plages et mer turquoise forment le littoral de la région.

Encore préservé du tourisme de masse, la région est une destination idéale pour les amateurs de farniente et de baignades.

Les Pouilles bénéficient d’un cadre sublime: plages, grottes marines et forêt sont au rendez-vous.

 

Les Pouilles - Italie

 

Un patrimoine exceptionnel

Cette ouverture sur la mer a fait des Pouilles un territoire convoité qui a subi de nombreuses invasions et influences culturelles tout au long de son histoire.

Durant le Moyen-Âge les Normands ont construit des édifices romans dont la cathédrale d’Otrante et son pavement en mosaïque, la basilique San Nicola de Bari et la cathédrale de Monopoli.

Des réalisations plus austères que celles des Espagnols, qui ont laissé une empreinte baroque des plus flamboyantes.

Surnommée la Florence du sud, Lecce, dans le Salento, est un vrai bijou avec la cathédrale de I’Assomption, la basilique Santa Croce, l’église du Rosaire ou le palais du couvent des Célestins.

 

Les Pouilles comptent aussi de nombreux châteaux dont l’emblématique Castel del Monte, à Andria, un chef-d’œuvre médiéval construit par Frédéric II de Hohenstaufen, au XIIIème siècle.

Castel del monte - Les Pouilles

Avec ses 8 tours dressées autour de fondations octogonales, il constitue une vraie curiosité.

 

L’authenticité dans les terres

Malgré la beauté des villes et des côtes de la région, il ne faut surtout pas négliger la partie rurale des Pouilles.

Les trullos, habitations paysannes au toit conique de pierres sèches, représentent même la carte postale typique de la région. Elles sont innombrables à Alberobello.

Trullos Alberobello - Les Pouilles en Italie

 

Ces drôles de maisons se laissent aussi admirer dans toute la vallée d’Itria.

L’un des atouts de ce coin d’Italie réside dans l’intérieur des terres, dont les paysages sont sculptés par les oliviers et les vignes. Les 2/3 de la production nationale d’huile sont assurés par les 50 millions d’arbres disséminés dans le talon de la Botte.

Faut-il ajouter que la découverte des Pouilles ne sera complète que si elle passe par Bari, chef-lieu de la région ?
Une petite ville pleine de charme où il est préférable d’y réserver une chambre d’hôtel avant d’y passer quelques jours.

 

Connaissiez-vous cette région plutôt méconnue d’Italie ? Y êtes-vous déjà allé ?
Répondez simplement dans les commentaires ci-dessous.