Si proche et pourtant si différent…

Certes, le destin du Pays de Galles est étroitement lié à celui de l’Angleterre, à laquelle il est uni depuis 1284 au sein de la Grande-Bretagne, mais sa culture celte, teintée de légendes, rend le pays du Dragon rouge presque exotique comparé à sa rivale anglaise.

Partons à la découverte de cette contrée celte.

Carte Pays de Galles - Map Wales

 

Cardiff, l’âme galloise

Incontournable porte d’entrée, la capitale Cardiff est devenue une métropole branchée.
Réhabilités, les docks de Cardiff Bay accueillent des lofts luxueux, des musées et des restaurants où l’on sert à toutes les sauces le fameux fish and chips – poisson et frites – ou de l’agneau !

Mais ce sont d’abord le château et le stade qui font la fierté des 320 000 habitants:

- Le Cardiff Castle mêle les styles avec extravagance : normand, gothique et même mauresque.

- À 2 pas, le Millenium Stadium se visite comme une cathédrale.

Millenium Stadium
Lorsque les Dragons rouges (le XV gallois de rugby) s’y donnent en spectacle, les supporters envoûtent de leurs voix toute la ville. Car ici, le chant est une tradition… virile !

Chaque village possède son chœur d’hommes. Et, même si aucun match n’est au programme de la journée, le centre-ville hérissé de bâtiments victoriens, ne manque pas de charme.

 

Une nature sauvage et préservée

De Cardiff, les collines tapissées de forêts et de prairies ne sont jamais loin – le pays de Galles est à peine plus vaste que la Picardie…

Le Carreg Cennen Castle, vu du ciel

Le Carreg Cennen Castle, vue du ciel

Aux confins de la «grande ville», le parc national de Brecon Beacons, vallonné, est un paradis pour les amateurs de nature sauvage. On le découvre à pied, à vélo ou encore à cheval.

Au vert des étendues d’herbes répond le blanc des milliers de moutons.

Parmi les villages aux maisons colorées qui égaient aussi le panorama, Hay-on-Wye est devenu dans les années 60 la capitale mondiale du livre d’occasion.

Les randonneurs aguerris préféreront se rendre, sac à dos sur le dos, au parc national de Snowdonia.
Depuis le village de Llanberis, ils pourront partir à l’assaut du Snowdon, le point culminant du pays de Galles (1085 mètres).

Les moins sportifs choisiront le train à crémaillère pour apprécier un patchwork de paysages: montagnes et vallées grandioses, forêts trouées de lacs, landes austères et sombres carrières d’ardoise.

 

Des châteaux de légende

Jalonnés de stations balnéaires et de paysages préservés, les 1200 km de côtes proposent une découverte plus lumineuse et surtout plus ventée.

Le parc national côtier du Pembrokeshire a pris possession de la péninsule qui plonge dans l’Atlantique.
N’espérez pas vous y baigner, l’eau est glacée !

On y vient pour ses falaises vertigineuses, ses plages sauvages et ses villages de pécheurs (Solva ou Fishguard), ainsi que pour la cathédrale Saint-David.
Nichée dans la verdure, celle-ci dissimule de somptueux vitraux, des plafonds en chêne ciselé et les reliques du Saint patron du Pays de Galles. Le lourd édifice rappelle que la province est aussi une terre d’histoire qui abrite plus de 400 châteaux !

Médiéval ou victorien, en ruine ou restauré, abandonné ou hanté… il y en a pour tous les goûts !
Les uns s’imagineront en chevaliers en explorant le château de Conwy, dont les 8 tours dominent un village médiéval.
Les autres se rêveront en princes ou princesses dans le château de Powis, élégant édifice de briques rouges ceinturé par des jardins manucurés.

 

Que pensez-vous de cette petite nation galloise ?
L’avez-vous déjà visitée ? Aimeriez-vous y passer quelques jours ?
Partagez vos impressions dans les commentaires en dessous de l’article.