Une enquête OpinionWay réalisée en exclusivité pour MYSILVERWAY, en janvier dernier, révèle que le phénomène de partir à l’étranger à la retraite touche 1 français sur 3, de plus de 50 ans*.

Une nouvelle génération de retraités est née !

1 FRANÇAIS SUR 3

En quête d’une qualité de vie plus douce, elle cherche à conjuguer soleil et vie moins chère.
Exit les retraités à l’ancienne, cette silver generation s’est construite sur d’autres valeurs. Les seniors d’aujourd’hui sont plus hédonistes que leurs parents. Ils refusent l’idée d’une retraite synonyme de routine voire d’ennui.

Pour le sociologie Ronan Chastellier : « Il y a au moment de la retraite un tonus existentiel qui se traduit par un besoin de réalisation personnelle. La retraite à l’étranger s’inscrit tout à fait dans cet élan. »

 

Mais attention, si les seniors sont des « néo-aventuriers » leur aventure se veut plus sécurisée, plus contrôlée. Un départ, ça se prépare ! :)

 

Comment organiser son expatriation en toute sérénité ?

 

C’est justement l’objectif de MYSILVERWAY, conseil en retraite à l’étranger.
La société de services accompagne chaque personne selon ses besoins pour garantir une installation dans les meilleures conditions.

Nadège Gaillard, Directrice Générale de MYSILVERWAY s’explique : « Dans ce type de projet, les gens ont besoin d’un partenaire de confiance à leurs côtés. Préparer une expatriation, ce n’est pas simplement trouver le bon appartement ou régler les droits de succession. C’est prendre en compte la personne, son histoire, sa famille, ses besoins et ses aspirations ».

 

Présents dans les 3 premiers pays cités dans le sondage, MYSILVERWAY est implanté au Portugal, en Espagne et au Maroc.
Si le Portugal additionne 18% des voix, l’Espagne en compte 16 et le Maroc 13.

TOP 3

Pour Nadège Gaillard, c’est la confirmation d’une donnée qu’elle avait pu déjà constater : « Ces 3 pays incarnent le juste équilibre entre soleil et coût de la vie moins chère et induisent une autre valeur notable : la proximité ».

Des chiffres qui traduisent la quête d’un bien-être sans rupture catégorique avec la vie passée. Un  point essentiel pour l’équipe MYSILVERWAY qui  n’imagine pas la préparation d’un tel projet sans prendre en considération le tissu social et familial des personnes sur le départ.

Comment faire venir ses petits-enfants facilement, comment accueillir des parents âgés si nécessaire, comment se recréer un cercle d’amis ? Autant de questions qui doivent être abordées au même niveau que celle de la couverture santé ou du projet immobilier.

Ronan Chastellier conclut : « Les plus de 50 ans ont beau être des néo-aventuriers, ils ne sont pas dans l’expérimentation créative ou l’impulsion fougueuse. Contrairement aux plus jeunes, ils veulent des garanties. D’où la nécessité d’un tiers accompagnateur qui sécurise le départ ».

MOTIVATIONSAu final, on sait que de plus en plus de seniors rêvent de mettre les voiles, dépasser les frontières pour tout recommencer et aller couler des jours heureux dans l’eldorado de son choix.
Si l’expatriation est vécue comme un « nouveau départ », voilà un terme resté trop longtemps cantonné au conceptuel et qui prend enfin vie !

 

Et vous, envisagez-vous de partir à l’étranger une fois que serez à la retraite ? Une idée de la destination ?
Répondez simplement en laissant un commentaire ci-dessous.



*Soit 29% des seniors selon l’étude OpinionWay de janvier 2015, menée auprès de 911 personnes âgées de 50 à 70 ans, issues d’un échantillon représentatif de la population française.